Les règles, décode le langage du médecin !

Dr C. Solano auteur du Grand Livre de la Puberté, éditions Robert Laffont disponible au Furet du Nord, à la Procure, chez Décitre la Fnac ou à la librairie Mollat.

Les règles, quand les médecins en parlent, ce n’est pas toujours facile à comprendre. Alors voici une petite traduction du vocabulaire médical…

Ménorrhée, ça veut dire règles
C’est le truc à comprendre pour décoder ce qu’expliquent les médecins ! En Grec, meno signifie règles ou menstrues (ancien nom français des règles) et c’est un mot dérivé du mot mois (ça revient chaque mois).

Aménorrhée, c’est quoi ?
L’aménorrhée,c’est une absence de règles. A est un privatif, comme dans Anormal qui signifie pas normal. Quand les médecins disent : cette jeune fille est en aménorrhée, cela signifie : elle n’a plus de règles. Les causes d’aménorrhée les plus fréquentes sont la grossesse ou la ménopause. Mais une anorexie mentale avec un amaigrissement important peuvent aussi entraîner une aménorrhée, tout comme certaines maladies.

La dysménorrhée, c’est quoi ?
La dysménorrhée, ce sont des douleurs pendant les règles. C’est assez fréquent pendant lala première année les premières règles, mais quand cela dure plus de 2 ans, ce n’est plus normal, et il faut consulter un médecin. Pourquoi ? Il faut en trouver la cause et en particulier, dépister l’endométriose, une maladie entraînant des douleurs importantes au moment des règles. Et il faut se soigner !

Les spanioménorrhées, c’est quoi ?
Les spanioménorrhées sont des règles très espacées. Une femme qui a ses règles 3 fois par an souffre de spanioménorrhée. Certaines femmes ont des cycles naturels nettement plus longs que les 28 jours classiques. Du coup, on parle de spanioménorrhée seulement quand les cycles font plus de 45 jours environ. S’ils durent 34 jours, il s’agit sans doute de cycles un peu longs, mais normaux. La spanioménorrhée peut se produire notamment chez les femmes souffrant du syndrome des ovaires polykystiques, quand le corps fabrique trop de prolactine, en cas d’anorexie mentale aussi, ou en période de préménopause.

L’oligoménorrhée 
Dans ce cas, c’est juste queu les règes sont très faiblement abondantes ! Les médecins utilisent peu ce mot, car cela ne gêne pas beaucoup de jeunes femmes d’avoir des règles peu abondantes…

L’hyperménorrhée ou ménorragie
Ce sont des règles très abondantes et là, les médecins utilisent plutôt le terme ménorragies. Quand les règles sont vraiment très abondantes, il est conseillé de consulter son médecin.
Si des règles sont abondantes pendant plusieurs mois, le risque, c’est d’éliminer trop de globules rouges et cela peut entraîner une anémie par manque de fer. Car le fer est contenu dans les globules rouges. Et puis, le médecin recherche s’il y a une cause à ce saignement exagéré, afin de le soigner.

Les métrorragies, c’est quoi ?
Cette fois, ce sont des saignements survenant en dehors des règles. Des métrorragies doivent entraîner une consultation médicale. En effet, ce n’est pas normal de saigner entre les règles. Attention, les premières années, les règles n’étant pas régulières, ce n’est pas toujours facile de distinguer de  vraies règles de saignements anormaux !

Ménométrorragie c’est quoi ?
Ce sont des saignements qui sont à la fois des règles plus abondantes que la normale et des saignements entre les règles. Là aussi, il faut consulter bien sûr !


Le Grand Livre de la Puberté

Vous trouverez bien plus d'informations dans Le Grand Livre de la Puberté (éditions Robert Laffont) !

couverture

Même si les librairies sont fermées, vous pouvez maintenant commander ce livre au Furet du Nord, à la Procure, chez Décitre la Fnac ou à la librairie Mollat .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *